Mercredi 17 janvier 2018
Juin 2017 >>
LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
ACCUEIL > Edito
EDITO DU MAIRE
Édito du 20 décembre 2017

Chers administrés,

Tous les médias relaient l’actualité des mauvaises nouvelles avec les catastrophes naturelles ou accidentelles, avec la violence des faits divers, du terrorisme ou de la guerre, tout ce lot de souffrance et de détresse humaine. C’est malheureusement une réalité.

Les échos concernant la beauté qui nous entoure, sous toutes ces formes, sont nettement moins exposés. Le constat est terrible, il est moins «vendeur» de parler du rayonnement naturel, culturel, spirituel, artistique… et j’en passe, sans oublier les choses les plus simples parfois.

Avec l’Île aux sentiments, histoire que j’ai contée à nos anciens réunis il y a quelques jours, je voudrais, quelle que soit votre situation, vous souhaiter un joyeux temps de Noël et vous présenter mes v½ux les plus chaleureux pour 2018. Que l’Amour vous porte toujours ici-bas et au-delà.

Il était une fois, une île où tous les différents sentiments vivaient : le Bonheur, la Tristesse, le Savoir, ainsi que tous les autres, l’Amour y compris.
Un jour on annonça aux sentiments que l’île allait couler. Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent. Seul l’Amour resta.

L’Amour voulait rester jusqu’au dernier moment. Quand l’île fut sur le point de sombrer, l’Amour décida d’appeler à l’aide.
La Richesse passait à côté de l’Amour dans un luxueux bateau.

L’Amour lui dit : « Richesse, peux-tu m’emmener ? – Non car il y a beaucoup d’argent et d’or sur mon bateau. Je n’ai pas de place pour toi. »

L’Amour décida alors de demander à l’Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique vaisseau : « Orgueil, aide moi je t’en prie ! – Je ne puis t’aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau. »
La tristesse étant à côté, l’Amour lui demanda : « Tristesse, laisse-moi venir avec toi. – Ooh … Amour, je suis tellement triste que j’ai besoin d’être seule ! »

Le Bonheur passa aussi à côté de l’Amour, mais il était si heureux qu’il n’entendit même pas l’Amour l’appeler !

Soudain, une voix dit : « Viens Amour, je te prends avec moi. » C’était un vieillard qui avait parlé. L’Amour se sentit si reconnaissant et plein de joie qu’il en oublia de demander son nom au vieillard, lorsqu’ils arrivèrent sur la terre ferme. Le vieillard s’en alla.

L’Amour réalisa combien il lui devait et demanda au Savoir : « Qui m’a aidé ? – C’était le Temps, répondit le Savoir. – Le Temps ? s’interrogea l’Amour. Mais pourquoi le Temps m’a-t-il aidé ? »

Le Savoir, sourit plein de sagesse, et répondit : « C’est parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amour est important dans la Vie. »

Daniel Nalis